English
My cart 0

Product(s) added(s)

No products

0,00 €

Prices are tax included

View Cart Check out

Product successfully added to your shopping cart

Quantity
Total

There are 0 items in your cart. There is 1 item in your cart.

Total (tax incl.)
Continue shopping Proceed to checkout
Our site uses cookies to improve your browsing experience.
By continuing, you consent to their use.
close

Philotia

Chez les femmes, le stress accélère la prise de poids

Chez les femmes, le stress accélère la prise de poids
Selon une étude américaine de l'Ohio State University publiée dans la revue Biological Psychiatry, les femmes stressées durant leur journée et qui consomment en plus un repas riche en graisse sont susceptibles de prendre plus du poids que prévu. D’après les conclusions des chercheurs de l'Ohio State University, l’effet combiné du stress et des graisses absorbées ralentirait le métabolisme de l’organisme, pouvant entraîner une prise de poids de 5 kilos par an.

Pour mener cette étude, 58 femmes, âgées de 53 ans en moyenne, ont été questionnées sur leurs facteurs de stress au cours des 24 heures précédant la prise d'un repas composé de 930 calories dont 60 grammes de graisses. Afin de réguler leur consommation de nourriture, 24 heures avant l’étude,  3 repas standards ont été fournis aux participantes et elles ont dû jeûner 12 heures avant l’expérience. Suite à la prise du repas de 930 calories, le métabolisme des participantes a été évalué toutes les 20 minutes durant 7 heures. Les taux de glycémie, de triglycérides, d'insuline et de cortisol (hormone du stress) ont également été mesurés.

L’analyse des résultats montre que les femmes qui ont déclaré un ou plusieurs facteurs de stress au cours de 24 heures avant le repas riche en graisse avaient brûlé 104 calories en moins dans les 7 heures qui suivent la prise du repas par rapport aux femmes qui n’avaient déclaré aucun stress (cette différence pourrait contribuer à une prise de poids d’environ 5 kilos par an). Les femmes stressées ont également des niveaux plus élevés d’insuline, ce qui entraîne un stockage de la masse grasse et une diminution de l’utilisation des graisses.

Des recherches antérieures avaient montré que les personnes qui souffrent de stress et d'autres troubles de l'humeur sont susceptibles de manger des aliments riches en sucre et en graisse et donc plus à risque de devenir obèse ou en surpoids. Cette nouvelle étude démontre un double effet du stress sur la prise de poids : les personnes stressées ont tendance à choisir des repas plus caloriques et de plus, le stress induit directement un ralentissement du métabolisme, ce qui favorise également le gain de poids.

 

Source :

Ohio State University Wexner Medical Center. Weighty issue: Stress and high-fat meals combine to slow metabolism in women. Biological Psychiatry via Eurekalert (AAAS)
A thorough quality approach and an orderly development including numerous clinical and scientific studies on finished products lead to the development of safe and effective products. Through a narrow range of truly innovative supplements, Laboratoires THE STUM emphasize quality over quantity. All these efforts, recognized by thousands of health professionals, aim to provide appropriate responses to all our customers. We wish you a pleasant visit and discover our products.

Follow us on
Cpanel

Background only applies for Boxed Layout

Please wait...