Français
Mon panier 0

Produit(s) ajouté(s)

Aucun produit

0,00 €

Les prix sont affichés en TTC

Voir le panier Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total TTC
Continuer mes achats Commander
Notre site utilise des cookies pour améliorer votre navigation.
En continuant, vous consentez à leur utilisation.
close

Philotia

La carence en vitamine D multiplie par deux le risque de sclérose en plaques

La carence en vitamine D multiplie par deux le risque de sclérose en plaques

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie auto-immune qui affecte le système nerveux central. En France, cette maladie touche plus de 90 000 personnes (en majorité des jeunes adultes et des femmes) et 2 000 nouveaux cas sont recensés par an. La SEP entraîne des troubles visuels, des difficultés d’élocution, des troubles cognitifs, une très grande fatigue et des paralysies partielles ou totales.

D’après une étude publiée récemment dans la revue médicale PLOS Medicine, un faible taux de vitamine D d’origine génétique pourrait multiplier par deux le risque de développer une SEP.

Des recherches antérieures avaient déjà démontré que les personnes touchées par la SEP présentaient un déficit en vitamine D sans toutefois établir si le manque de vitamine D était une conséquence (les personnes atteintes sortent moins de chez elles et sont donc moins exposées à la lumière du jour, cette dernière permettant la synthèse de la vitamine D) ou directement une des causes de la maladie.

Dans cette nouvelle étude, les scientifiques ont analysé le lien entre des niveaux génétiquement faibles de vitamine D et la probabilité de développer la SEP chez 14 498 personnes atteintes par la maladie et 24 091 témoins en bonne santé. Les résultats indiquent clairement que les personnes avec une déficience génétique en vitamine D ont deux fois plus de risque de développer une SEP.

L’équipe ayant mené l’étude conclut qu’un niveau génétiquement bas de vitamine D est fortement associé à la survenue de la SEP.

Les chercheurs précisent néanmoins que la carence en vitamine D n’est pas le seul facteur de risque d’apparition de la maladie. Pour le moment, il n’est pas établi qu’un apport en vitamine D à des enfants et des adultes en bonne santé diminuera leur risque de développer la SEP.

De nouveaux essais cliniques sont ainsi en cours pour déterminer si une supplémentation en vitamine D pourrait prévenir l’apparition d’une SEP chez les personnes ayant des facteurs de risque de développer la maladie.

Source: Mokry L.E. et al., Vitamin D and Risk of Multiple Sclerosis: A Mendelian Randomization Study. PLOS Medicine, 2015 Aug 25;12(8):e1001866. doi: 10.1371/journal.pmed.1001866.

Les Laboratoires Le Stum poursuivent le même objectif depuis plus de 35 ans : mettre à la disposition des professionnels de santé et de leurs patients, des compléments alimentaires innovants et performants. Reconnus par des milliers de professionnels de santé, nos produits visent à apporter des réponses adaptées à tous nos clients.

Nous vous souhaitons une agréable visite à la découverte de nos produits.

Follow us on
Cpanel

Background only applies for Boxed Layout

Patientez s'il vous plaît