Français
Mon panier 0

Produit(s) ajouté(s)

Aucun produit

0,00 €

Les prix sont affichés en TTC

Voir le panier Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total TTC
Continuer mes achats Commander
Notre site utilise des cookies pour améliorer votre navigation.
En continuant, vous consentez à leur utilisation.
close

Philotia

Le stress au travail augmente le risque d’AVC

Le stress au travail augmente le risque d’AVC

Une étude publiée en octobre dernier dans la revue Neurology suggère que les personnes occupant un travail stressant auraient plus de risques de souffrir d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Les femmes seraient davantage concernées par ce risque.

Pour mener à bien cette étude, les chercheurs ont analysé les données de six études incluant 138 782 patients. Les patients ont été suivis sur une période de 3 ans à 17 ans.

Afin d’identifier les professions les plus concernées par le stress, l’équipe de scientifiques ayant mené l’étude a établi un classement des emplois en fonction de la pression au travail, de la charge mentale et de la capacité de choix des travailleurs.

Quatre catégories différentes ressortent :
  • Les emplois passifs (conciergerie, travaux manuels),
  • Les emplois à faibles contraintes (architecture),
  • Les emplois actifs (médecine, enseignement, recherche),
  • Les emplois exposés au stress (restauration, hôtellerie, soins hospitaliers).

Pour les trois premières catégories, aucune incidence sur la survenue d’accident vasculaire cérébral (AVC) n’a été constatée. Par contre, concernant les emplois exposés au stress, le risque d’AVC des travailleurs augmente de 22 % par rapport aux trois autres catégories. Les résultats de l’étude montrent également que le risque est encore plus élevé chez les femmes (+ 33 %). De plus, le risque de développer un AVC ischémique (manque d’oxygène dans le cerveau) est augmenté de 58 % pour les personnes avec un emploi stressant par rapport aux autres catégories sans différence entre les deux sexes. L’étude montre que les AVC hémorragiques (rupture d’un vaisseau sanguin) seraient par ailleurs moins liés au stress au travail.          

Selon les auteurs, l’hygiène de vie des travailleurs soumis à un stress élevé ne serait pas idéale (mauvaises habitudes alimentaires, tabagisme et manque d’exercice) ce qui pourrait expliquer en partie le risque accru d’AVC. Cependant, l’étude souligne que même les personnes avec un mode de vie sain voyaient leur risque d’AVC augmenter, mais de façon moins importante.

Ainsi, cette étude suggère un impact important du stress au travail sur la survenue d’AVC. Le stress a donc un effet non négligeable sur la santé générale des travailleurs et plus particulièrement pour les femmes. Ces résultats confirment que le bien-être au travail est un enjeu de santé publique et qu’il est nécessaire d’aménager les emplois avec une trop forte pression sur les travailleurs afin de diminuer l’exposition au stress.


Source : Huang Y et al. Association between job strain and risk of incident stroke: A meta-analysis. Neurology. 2015 Nov 10;85(19):1648-54. doi: 10.1212/WNL.0000000000002098.



D'autres articles susceptibles de vous intéresser :

Les Laboratoires Le Stum poursuivent le même objectif depuis plus de 35 ans : mettre à la disposition des professionnels de santé et de leurs patients, des compléments alimentaires innovants et performants. Reconnus par des milliers de professionnels de santé, nos produits visent à apporter des réponses adaptées à tous nos clients.

Nous vous souhaitons une agréable visite à la découverte de nos produits.

Follow us on
Cpanel

Background only applies for Boxed Layout

Patientez s'il vous plaît