L’importance des céramides pour la peau

L’importance des céramides pour la peau

Durant l’été la peau est mise à rude épreuve : exposition au soleil, à l’eau de mer, au chlore et à la crème solaire. Ces différentes agressions sont souvent les causes de déshydratation, de vieillissement prématuré et de poussée d’acné. Pour conserver une belle peau nous vous dévoilons ce qu’il faut savoir sur la structure de la peau mais aussi le rôle important que jouent les céramides.

Structure et fonctions de la peau

La peau est un organe vivant essentiel pour notre santé globale mais aussi notre bien-être. Chez l’humain, la peau est composée en moyenne de 70% d’eau, de 27,5% de protéines, de 2% de matières grasses et de 0,5% de sels minéraux et oligoéléments. Chaque peau est unique, évolue en permanence et réagit de manière instantanée en fonction de son environnement et de sa sensibilité. Certaines zones du corps sont également plus exposées aux agressions extérieures comme le visage car la peau est particulièrement fine et visible. L’aspect du visage est d’ailleurs souvent un bon indicateur pour traduire notre état de santé général.

structure de la peau

La peau est constituée de trois couches superposées : l’épiderme, le derme et l’hypoderme, elles-mêmes divisées en plusieurs sous-couches.

  • L’épiderme est la couche superficielle que nous pouvons voir et toucher. Cette partie supérieure de la peau est en renouvellement permanent. Elle est composée de 5 couches cellulaires (la couche cornée, la couche claire, la couche granuleuse, la couche épineuse et la couche basale).
  • Le derme est la partie centrale servant de tissu de soutien de la peau. Le derme contribue en effet à la structure, la résistance et la souplesse de la peau. De par son épaisseur, le derme protège le corps contre les agressions extérieures. Le derme est également élastique de par sa richesse en fibres (élastine, collagène et fibronectine) produites par les fibroblastes.
  • L’hypoderme est la couche la plus profonde de la peau, située sous le derme. Riche en tissu graisseux et en vaisseaux sanguins, l’hypoderme forme un coussin adipeux qui protège des chocs et de la pression.

Grace à ses différentes couches, la peau a de multiples fonctions. Elle joue notamment un rôle protecteur vis-à-vis de l’extérieur, de régulation thermique et possède également une fonction immunitaire.

  • Fonction immunitaire. La peau détient un mécanisme de défense permettant de stimuler le système immunitaire. En effet, des cellules des défenses immunitaires de la peau et des muqueuses (comme la cellule de Langerhans) sont capables de capturer des corps étrangers qui pénètrent dans l’épiderme.
  • Fonction de régulation thermique. La peau agit sur la régulation de la température du corps par la production de sueur et la contraction du système vasculaire.
  • Fonction sécrétoire. Grâce à la présence de glandes sudoripares qui sécrètent la sueur et des hormones, la peau assure une fonction d’élimination en évacuant certaines toxines présentes dans l’organisme.
  • Fonction sensorielle. La peau est un organe sensoriel qui, grâce à ses différentes terminaisons nerveuses nous permet de sentir la forme des objets et de percevoir les différences de températures chaud/froid ainsi que la douleur.
  • Fonction protectrice, dit « barrière épidermique ». La peau agit comme une barrière entre les environnements interne et externe et protège l’organisme des lésions mécaniques (éraflure, coupure…), des substances étrangères, de l’invasion par des micro-organismes, tout comme l’exposition aux rayons du soleil. La fonction barrière est majoritairement assurée par l’épiderme, la couche la plus superficielle de la peau. C’est pour cela que l’on parle de « barrière épidermique ».

Pour préserver la fonction barrière de la peau, la teneur en céramides de l’épiderme doit être suffisante.

Les céramides, véritables alliés d'une peau saine

Avez-vous déjà entendu parler des céramides ? Les céramides sont des lipides naturellement présents dans l’épiderme, au niveau de la couche cornée. Ils sont indispensables pour soutenir la barrière cutanée et maintenir l'hydratation.

Quel est le lien entre les céramides et la fonction barrière de la peau ?

Il faut savoir que les cellules de l’épiderme sont entourées de lipides (graisses) qui jouent un rôle fondamental dans le maintien d’une teneur en eau optimale dans l’épiderme. Fonctionnant en soutien du collagène, ces corps gras sont composés d’environ 50% de céramides, 25% de cholestérol et 10 à 20% d’acides gras libres à longue chaîne. Si l’on parle de fonction barrière de la peau c’est donc grâce à la présence des céramides qui la composent. Or, en cas de diminution de la teneur en céramides de l’épiderme, la teneur cutanée en eau diminue et la fonction barrière de la peau est altérée.

Quel est le rôle des céramides pour la peau ?

Les céramides possèdent une structure particulière qui contribue à l’organisation et à la cohésion des lipides de l’épiderme. Autrement dit, les céramides jouent un rôle de « ciment intercellulaire » pour maintenir les cellules entre elles. De ce fait, les céramides enveloppent la peau pour l’aider à prévenir de la déshydratation. Les céramides forment alors un « pansement » protecteur contre les agressions extérieures et aide à réduire les signes de l’âge.

Pourquoi l’apport de céramides est intéressant si les céramides sont naturellement présents dans la peau ?

La production naturelle de céramides par notre peau diminue avec l’âge mais aussi à cause de l’exposition au soleil, de la pollution ou des situations de stress intense. Cela peut engendrer des lésions cutanées tels qu’une déshydratation, un vieillissement cellulaire, des rides, des imperfections etc.

Quelle est la meilleure source de céramides d’origine végétale ?

Les céramides sont présents à l’état naturel dans différents végétaux comme le jojoba, le tournesol, le riz ou le konjac mais en petite quantité et ils sont peu assimilés par l’organisme. Le blé, quant à lui, est une plante très riche en lipides spécifiques et notamment en céramides. Les céramides contenus dans le blé ont la particularité d’être naturellement complexés à des composants lipidiques aux propriétés émulsifiantes. Cette synergie permet d’optimiser l’assimilation et la stabilité des céramides. Seule la partie lipidique du blé est utilisée, ainsi les céramides de blé sont garantis sans gluten.

Le métabolisme et l’apparence de la peau sont fortement dépendants de notre statut nutritionnel, des problèmes de peau pouvant être favorisé par des carences alimentaires. À l’inverse, l’apport de certains actifs ou nutriments peut favoriser la régénération cellulaire et aider à lutter contre la déshydratation et les agressions de la peau. Ainsi, les céramides sous forme d’actif jouent ainsi un rôle important dans le maintien d'une peau en bonne santé. 

Avec ÉNOCÉRIDE les Laboratoires Le Stum associent les céramides d'origine végétale issus d’un extrait breveté de blé (garantis sans gluten) avec :

  • Un hydrolysat de collagène (d'origine marine). Le collagène est une protéine naturellement présente dans l’organisme. Il est retrouvé majoritairement dans le derme et est essentiel à la bonne tenue et à la résistance de la peau.
  • Les vitamines A, C et E qui possèdent des propriétés antioxydantes indispensables pour aider notre organisme à lutter contre l’excès de radicaux libres. La vitamine C contribue à la formation normale de collagène pour assurer le maintien du bon fonctionnement de la peau, tandis que la vitamine A aide au maintien d'une peau normale. 
  • Le zinc participe à l'entretien de la peau ainsi qu'à la formation des protéines.
  • Le sélénium et le manganèse qui sont des oligo-éléments essentiels pour protéger les cellules contre le stress oxydatif, l’oxydation et le vieillissement cellulaire.

Produits associés

  • ÉNOCÉRIDE

    Antioxydant, beauté de la peau
    (Vitamine E, manganèse et sélénium)